Anxiété de séparation, LA solution dont on ne parle pas assez !

En votre absence, votre chien détruit, aboie, n’est pas propre, pleure, s’auto mutile,… Il souffre peut-être d’anxiété de séparation.

Cet article réunit mes connaissances professionnelles mais surtout mon expérience personnelle avec mon chien. Si vous vous reconnaissez à travers ses lignes, n’attendez pas pour faire appel à un comportementaliste compétent, bienveillant et à l’écoute.

L’anxiété de séparation est étroitement liée à l’hyper attachement. Qu’est-ce que ça veut dire ? L’hyper attachement se manifeste par une détresse de votre chien en votre absence. Une anxiété plus ou moins intense selon les cas. Émotionnellement, il n’est stable que en votre présence. Comment s’en apercevoir si mon chien souffre d’hyper attachement ? Dans la maison, votre chien guettera sans cesse vos mouvements et vos déplacements. Il vous suivra partout. Inconsciemment, nous avons tendance à renforcer ce comportement, car c’est agréable d’avoir toujours notre chien près de nous..

Quelques instants avant de partir, vous pouvez sentir votre chien angoisser. Surveiller vos mouvements, s’agiter, vous suivre partout. Son anxiété a déjà commencé. Tous les signes avant-coureurs d’un possible départ de votre part, il les connaît et les a déjà intégré. Son angoisse commence bien avant le vrai départ.

Plusieurs solutions reviennent souvent :

  • La dépense physique avant de le laisser seul ( indispensable )
  • Des jouets d’occupations spécifiques en votre absence
  • Des friandises à mastiquer ( pour évacuer le stress et occuper )
  • Dépense mentale
  • Réduire l’espace ( pas toujours vrai )

Ces solutions sont justes pour la plupart, et importantes à appliquer. Mais malgré cela, le résultat est souvent le même, le chien est encore anxieux. Il détruit toujours, aboie, … Pourquoi ? Car le problème de fond n’a pas été traité. Par dépit, tristesse, colère, frustration, certains propriétaires cache le problème avec des solutions radicales, et pourtant si dévastatrices.. Collier anti aboiement, la cage, la muselière..

L’hyper attachement doit se traiter au quotidien, pas seulement a vos départs/arrivées. Il faut mettre en place avant toute chose un protocole de DÉTACHEMENT ÉMOTIONNEL . Je l’ai appliqué avec mon chien, et cela a littéralement changé mon quotidien.

J’avais tout essayé pendant des mois, la dépense, l’occupation, réduction de l’espace,musique, télé, faux départs.. Je gagnais quelques minutes mais après il pleurait pendant des heures durant.

J’étais complètement dépitée, et cela me freinait dans mon quotidien. Tout était en fonction de cet hyper attachement. Alors j’ai commencé ce protocole de détachement émotionnel, pour lui et pour moi. Aujourd’hui, il se repose vraiment, et dort derrière la porte. Quand le temps est long, il peut pleurer 1min, mais pas plus. il est APAISÉ et moi aussi.

Ce protocole s’établit avec un professionnel et s’adapte à chaque cas. Il vous aidera à adopter les bonnes attitudes pour que votre chien apprenne à être apaisé alors que vous n’êtes pas dans son champ de vision. D’associer la solitude à quelque chose de positif. Votre chien retrouvera une certaine forme d’indépendance émotionnelle.

IMPORTANT: Votre chien ne vous aimera pas moins, mais MIEUX.

La dépense physique, mentale et les occupations restent INDISPENSABLES . Mais cela sera efficace si vous traitez d’abord l’hyper attachement.

Si vous vous sentez concerné, n’hésitez pas à me contacter pour que l’on puisse trouver des solutions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :